Doris Frick

Selon la ministre Rim El Memmi, le terme coolattitude reflète le mieux le mode de vie à Berne. La grève des femmes de 2019 l'a toutefois laissée tout sauf « cool », et en déclarant « la couleur me possède », elle fait non seulement référence à Paul Klee, mais également aux différentes couleurs de l'Aar qui la fascinent autant.

Article publié dans l'infolettre en février 2022.

Rim El Memmi

Rim El Memmi…

… vient de Tunis, capitale de la Tunisie. Sa famille est originaire d’un village berbère Tazoghrane, situé au Cap bon (nord-est de la Tunisie).

… est ministre, chargée des affaires politiques, culturelles et de presse. Avant son affectation en Suisse, elle était directrice adjointe à la direction générale pour les relations avec l’Europe et l’Union Européenne au ministère des affaires étrangères à Tunis.

Elle adore lire et vient de découvrir le très beau livre de l’écrivaine suissesse Elisa Shua Dusapin « Hiver à Sokcho ». La randonnée est également une de ses activités préférées. Le Bantiger qui a l’air tout proche… sauf quand on commence à y grimper.

Après une journée de travail chargée, elle aime rentrer chez soi en longeant les rives de l’Aar, s’assoir sur un banc, contempler les rives bucoliques de l’Aar, admirer le courant et les différentes couleurs que la rivière peut prendre en fonction du temps et de l’heure.

 

10 questions à Rim El Memmi

À quoi ressemble une journée de travail normale pour vous ?

Mes journées sont chargées et variées : apporter une réponse aux demandes de l’administration tunisienne, entreprendre des démarches auprès des collègues du Département fédéral des affaires étrangères. Il m’arrive de représenter l’ambassadeur, comme récemment encore à la cérémonie de présentation des vœux de nouvel an du corps diplomatique au Président de la Confédération.

Qu’est-ce qui vous plaît le plus à propos de Berne ?

Je suis née dans un pays bordé par la mer sur 1300km, l’élément eau fait partie de mes racines. C’est pourquoi j’ai été ravie de voir que l’eau était très présente dans Berne : Berne se niche dans un méandre de l’Aar et certains bâtiments notamment à Matte, ont les pieds dans l’eau comme à Venise ; l’eau jaillit sur la Bundesplatz des jets d’eau et l’eau coule des fontaines qui ponctuent toute la ville de Berne.

Parlez-nous de votre endroit préféré à Berne.

Je vais fréquemment à l’esplanade (Münsterplattform), si proche de mon appartement que je la considère un peu comme mon jardin... ou bien pour combiner marche et art, je me rends souvent à la splendide Thoune et notamment son magnifique panorama, plein de scènes de genre, ou encore à la non moins magnifique Fondation Abegg-Stiftung.

Lorsque vous êtes arrivé à Berne, qu’est-ce qui vous a le plus surpris ?

A Berne, j’ai découvert avec surprise, la pratique de la baignade en milieu urbain. La première fois que je suis allée me balader au bord de l’Aar, je ne savais pas que les gens s’y baignaient. Je sortais du bureau et portais tailleur et escarpins à talons et me demandais pourquoi les personnes autour de moi se baladaient en maillot de bain.

Comment décririez-vous le style de vie bernois ?

Le maître mot est la « coolattitude ». Berne n’a ni le côté guindé, ni sophistiqué, ni arrogant que l’on peut rencontrer dans d’autres capitales.

Que changeriez-vous à Berne ?

Honnêtement, je ne changerai rien. L’imbattable qualité de vie, l’unité architecturale remarquable et la proximité avec la nature, Berne est une ville singulière et cette singularité est à préserver.

Fromage ou chocolat ? Albert Einstein ou Paul Klee ? Ours ou bière ? Randonnée ou ski ?

Paul Klee… et pas seulement en raison du voyage de Paul Klee en Tunisie, en avril 1914, déterminant dans son parcours artistique puisque c’est lors de ce voyage, qu’il a déclaré:  « Die Farbe hat mich » (la couleur me possède) mais aussi pour visiter ce magnifique musée si bien intégré dans la nature environnante. D’ailleurs, en ce moment la rétrospective Gabriele Münter au Zentrum Paul Klee documente son voyage en Tunisie, source d’inspiration également.

Quelle a été l'un des rencontres les plus importantes de votre séjour en Suisse ?

J’ai vécu un moment inoubliable à Berne en tant que spectatrice de l’ambiance extraordinaire sur la Place fédérale lors de la grève des femmes du 14 juin 2019, formidable mobilisation pour les droits des femmes et pour l’égalité.

Que voulez-vous absolument faire avant de poursuivre votre route ?

Les trains mythiques : le Glacier Express et le Bernina Express ou encore le charme désuet du chemin de fer Montreux-Oberland bernois (Golden Pass Panoramic Line).

Quel portrait aimeriez-vous découvrir ?

Doris Frick, ambassadrice du Liechtenstein.