Käfigturm (Tour des Prisons)

Là où jadis étaient entendus et emprisonnés les criminels, se tiennent aujourd’hui des discussions politiques. L’ancienne porte de la ville tout en haut de la Marktgasse est un monument important de cette partie de Berne classée au patrimoine mondial de l’UNESCO et héberge maintenant le siège du Forum politique Berne.

Il paraît aujourd’hui peu probable que Ferdinand Hodler, un des plus célèbres peintres suisses du XIXe siècle, ait vu le jour dans la Käfigturm (Tour des Prisons). Mais on peut affirmer qu’avant sa naissance, sa mère travaillait comme cuisinière dans cette tour. C’est en allant chercher de l’eau pour la cuisine à la fontaine d’Anna Seiler, située non loin de là, qu’elle fit la connaissance de son futur mari et futur père de Ferdinand.

Mais ce n’est pourtant pas pour son côté romantique que la Tour des Prisons était connue autrefois : érigée en 1256 pour être à l’origine une porte de la ville et une tour de garde, elle changea de fonction dès le XIVe siècle lorsque la ville s’agrandit. Après l’incendie dévastateur de 1405, la Tour des Prisons finit par endosser le rôle de la Zygtlogge (Tour de l’Horloge), alors détruite, et fit dès lors office de prison. C’est entre ses murs qu’on interrogeait les présumés coupables et qu’on les emprisonnait. Aujourd’hui encore, quelques gribouillis sur les portes des cachots témoignent du sort des détenus.

Par ailleurs, les meurtres, vols et autres délits ainsi que les interrogatoires, les aveux et les jugements sont consignés dans les « livres de la Tour ».

La Tour de la Prison est située au cœur de la vieille ville.

En 1641, une commission du Conseil bernois décida de raser la tour vieille de 400 ans pour cause de vétusté et de la reconstruire complètement au même endroit. La Tour des Prisons ainsi agrandie continua de servir de maison d’arrêt pendant près de deux siècles, avec plus de place pour les détenus. Lorsque la construction de la prison de district fut achevée en 1897, les prisonniers y furent transférés et la tour finit par servir d’Archives de l’État de Berne.

La Tour des Prisons aujourd’hui : politique et culture

Politique et culture à la tour de la prison

Aujourd’hui, la Tour des Prisons est un symbole de démocratie, de participation et d’échange. Depuis 1999, cette tour est le siège du Forum politique Berne, devenant ainsi le lieu idéal des expositions et des événements sur des thèmes politiques. Depuis 2017, la tour est exploitée par l’association « Forum politique Berne ». On retrouve dans cette association la ville et le canton de Berne, la bourgeoisie de Berne ainsi que la Conférence centrale catholique romaine de Suisse et la Fédération des Églises protestantes de Suisse.

Attention : ne pas confondre avec le « Theater am Käfigturm ». Contrairement à ce qu’on pourrait penser, celui-ci ne se trouve pas à la Tour des Prisons, mais Spitalgasse 4, au deuxième sous-sol (à quelques mètres de la Tour des Prisons en direction de la gare).

  • Käfigturm

    Marktgasse 67
    3011 Bern

    T +41 31 310 20 60
    E

    Website Itinéraires

Découvrez aussi...