Le grenier

Les trois étages étaient, à l'origine, destinés aux réserves de céréales, alors que les fûts des vins de la dîme et des domaines étaient stockés dans la cave.

Au début du 19ème siècle, le Grenier (Kornhaus) perdit sa fonction propre, puis devint un débit de boissons pour être finalement transformé, en 1893, en salle des fêtes.   

En 1998 on inaugura le nouveau Grenier (Kornhaus) au centre de la ville de Berne. Il devint un lieu diversifié de culture et de rencontre proposant la scène de la Halle aux grains du Théâtre de la Ville, la Bibliothèque de la Halle aux grains, une bibliothèque spécialisée dans les arts appliqués, le forum des médias et de la réalisation, ainsi que les deux établissements gastronomiques, l'auberge Kornhauskeller et son café.

Les costumes folkloriques bernois féminins les plus importants sont représentés aux douze piliers, et dans les coins des arcades, 31 musiciens en habits masculins allemands de la Renaissance. On peut, en outre, admirer des personnages mythologiques: l'homme dans la lune, le dragon, l'ange qui veille aux grains, la sirène, la jeune naïade et bien d'autres. Il en résulte un tableau folklorique qui restitue la spécificité d'un livre d'histoire enluminé.

De la gare centrale, lignes de tramway 6/7/8/9 jusqu'à la station «Zytglogge»
   Publicité